M. LEJEUNE – L’inscription rétique de Castelcies, p. 209