M. LEJEUNE – Stèles votives d’Este, p. 215